• La rue est le seul et dernier recours dont disposent les peuples opprimés qui en font usage en l'absence de justice.Dans la rue,le peuple crie, manifeste, chante la fin d'un système, d'une politique. Le peuple en colère réclame la tête des politiciens coloniaux-géreurs-bananiers-créoles lesquels se sont engraissés durant des années d'électoralisme, de copinage, de coquinage, de corruption...de représailles.
    La rue est par définition le territoire vrai et réel dont le peuple en se l'appropriant affiche sa verticalité nationale squattée par les politiciens voyous.